Vous êtes professionnel ? Bénéficiez de produits à prix pros !

.

.

Les Conseils d'Entretien France Gazon

Avoir un beau gazon nécessite une attention particulière tout au long de l’année. Le gazon est un être vivant qui mange, respire, boit, pousse, se reproduit, est parfois malade et quelquefois meurt. L’entretien doit répondre au mieux à ses besoins afin de lui offrir des conditions de vie optimale. En suivant nos principes, votre pelouse sera dense et verdoyante !

Au printemps : Nettoyage

Découvrez en vidéo tous nos conseils pour l'entretien printanier : avoir un gazon toujours plus vert c'est possible !

Les operations mecaniques : votre pelouse a besoin d’air !

Les opérations mécaniques du sol sont indispensables pour aérer et oxygéner votre pelouse. Quel type d’opération je peux réaliser et quel en est le principe ? Quand et comment le faire ? Quels sont les bénéfices pour mon gazon ?

Les avantages :
  • Meilleure aération du sol
  • Meilleur développement du système racinaire
  • Augmente la pénétration de l’air, de l’eau et des fertilisants
  • Décompacte le sol en surface et améliore sa structure
Les précautions à prendre avant de commencer :
  • Couper l’arrosage 24 h avant pour avoir un sol humide
  • Marquez vos buses d’aspersion et autres matériaux fragiles
  • Tondre à 30 mm de hauteur
  • Effectuer un désherbage sélectif si nécessaire
  • Pensez à ramasser les déchets une fois terminé

Il existe 4 grands types d'opérations mécaniques

Le défeutrage

Le défeutrage élimine la mousse et le feutre. L’opération consiste à retirer le feutre de la surface du sol avec une machine. Le feutre est l’accumulation de débris végétaux, déchets de tonte, racines superficielles, feuilles mortes etc. qui ne se décomposent pas. Il étouffe le gazon en formant une barrière qui empêche la pénétration de l’eau, de l’air et des engrais.

le verticutage

L’analyse du sol est primordiale car elle oriente le choix des graminées et du mélange de semences. Mon sol est-il argileux, limoneux ou sableux ? S’agit-il d’un sol caillouteux ou de pleine terre ? Est-ce que j’ai déjà appliqué des engrais ?

L'aération à l'aiguille ou au louchet

Enfin et de loin le plus important, quels sont les moyens et le temps que je suis prêt à consacrer à mon gazon ? Si vous voulez un beau gazon mais que vous n’avez que peu de temps, vous pouvez faire appel aux services d’entretien de France Gazon.

La Scarification

L'aération à l'aiguille ou au louchet nécessite une machine type « aérateur mécanique » (Location possible, pour en savoir plus, contactez-nous)

Découvrez les types d'opérations mécaniques en plus de détails :

Le Défeutrage

Principe

L’opération consiste à retirer le feutre de la surface du sol avec une machine. Le feutre est l’accumulation de débris végétaux, déchets de tonte, racines superficielles, feuilles mortes … qui ne se décomposent pas. Il étouffe le gazon en formant une barrière qui empêche la pénétration de l’eau, de l’air et des engrais.

Objectifs

- Faire « respirer » votre pelouse

- Éliminer le feutre et la mousse

- Améliorer la résistance au piétinement Période A réaliser 1 à 2 fois par an au printemps ou à l’automne.

Le Verticutage

Principe

Cette opération consiste à peigner le gazon en touchant à peine le sol. Le peignage est réalisé par des couteaux droit qui tournent sur un axe à très grande vitesse.

Objectifs

- Redresser et éclaircir la pelouse

- Éliminer le feutre et lutter contre les maladies

- Préparer le gazon pour réaliser une autre tâche (tonte, sursemis, scarification)

Période

A réaliser 1 à 2 fois par an au printemps ou à l’automne.

La Scarification

Principe

La scarification consiste à réaliser des incisions dans le sol à l’aide d’une machine équipée de couteaux droits ou triangulaires qui tournent à grande vitesse. L’utilisation de couteaux à lames triangulaires ou « scarificateur » permet l’élimination du feutre.

Objectifs

- Augmenter la circulation de l’eau, de l’air et des éléments minéraux

- Éliminer le feutre

- Améliorer la nitrification du sol en favorisant le développement des micro-organismes

- Décompacter et assouplir le sol

Période

Cette opération est réalisée 1 à 2 fois par an au printemps ou à l’automne ou lorsque l’épaisseur du feutre atteint 1 cm. Évitez les périodes de stress comme l’été et l’hiver.

Aération à l'aiguille ou décompactage

Principe

Le décompactage consiste à rendre le sol plus meuble. L’opération consiste à piquer le sol à l’aide de broches pleines de 6 à 12 mm de largeur et de 10 à 15 cm de longueur. La pénétration se fait perpendiculairement au sol jusqu’au système racinaire et peut réaliser jusqu’à 400 perforations/m² .

Objectifs

- Améliorer le développement racinaire

- Faciliter l’accès des fertilisants, de l’eau et de l’air vers le système racinaire

- Améliorer le drainage le sol

- Réduire le risque de maladies du gazon

Période

L’aération à l’aiguille peut être réalisée toute l’année sauf l’été. Attention votre sol ne doit pas comporter de cailloux.

Aération aux louchets ou "carottage"

Principe

Le principe est identique à l’aération à l’aiguille mais les broches sont creuses. Vous obtiendrez des carottes de terres de 4 à 12 cm de long et de 1 cm de large. Il convient de ramasser les carottes ou de les émietter à l’aide d’une grille. Astuce : vous pouvez briser les carottes en passant le scarificateur.

Objectifs

- Stimuler le gazon en améliorant la circulation de l’eau, de l’air et des fertilisants

- Favoriser le développement racinaire et augmenter le tallage

- Décompacter le sol et extraire le feutre

- Favoriser le drainage grâce à la création de cheminées drainantes

- Réduire le risque de maladies et activer la décomposition de la matière organique

Période

Réalisez cette intervention 1 fois par an en période de végétation intense : printemps ou automne. Sur des

sols très argileux ou limoneux, l’opération peut être renouvelée jusqu’à 4 fois par an.

Après le carottage :

- Arroser

- Fertiliser avec l’engrais GAZONPRO ‘Mini protect’ et regarnir à la demande (gazon de

regarnissage lien semence_regarnissage)

- Apport de terreau si besoin

- Sur les sols lourds argilo-limoneux, vous pouvez réaliser un apport de sable à la dose de 1 à 2 kg/m² (sable fin 0/2)

Le regarnissage : pour une pelouse plus dense

Le sur-semis ou regarnissage intervient idéalement après une opération mécanique comme une scarification ou une aération. Souvent réalisé au printemps ou à l’automne, il peut cependant être réalisé toute l’année si la différence de température entre le jour et la nuit n’excède pas 15°C.

Idéalement, utilisez vos semences d’origines sinon orientez-vous vers un gazon de regarnissage de qualité professionnelle à la dose de 15-20 gr/m² de type mélange de Ray Grass Anglais (RGA). Vous pouvez également réaliser des inter-semis à faible dose 10 gr/m² au long de l’année.

Préparation du regarnissage

  • Réalisez une tonte courte à 3 cm
  • Enlevez le feutre si besoin
  • Marquez vos buses d’aspersion
  • Réalisez une opération mécanique (scarification, décompactage ou aération) et évacuez les déchets
  • Améliorez les caractéristiques physiques de votre sol : apport de sable si sol argilo-limoneux ou de terreau sur sol sablonneux
  • Fertilisez avec un engrais riche en azote (apport de 60 unités fertilisantes) comme le GAZONPRO ‘Mini Season 4M’ ou le ‘Golf NK4’.

Le sur-semis

En fonction de la densité de votre tapis végétal, appliquer 15 à 25 gr de semence par mètre carré.

L’épandage est réalisé à la main, avec un épandeur ou avec une engazonneuse (contactez-nous pour une location). Roulez le terrain avant après le semis.

Après le sur-semis

  • Arroser fréquemment de manière légère afin de maintenir le sol humide et d’éviter le ruissellement
  • Fertiliser si cela n’a pas été réalisé
  • Effectuer un terreautage : épandre une épaisseur de 5 à 10 mm de terreau

Les mauvaises herbes

Soyons clair : il est impossible de se débarrasser définitivement des mauvaises herbes. La meilleure façon de gérer les mauvaises herbes est de limiter leur apparition en maintenant votre gazon en bonne forme. Si vous avez quelques mauvaises herbes, préférez un désherbage mécanique.

Sinon réalisez un traitement chimique en utilisant un herbicide sélectif qui supprimera les mauvaises herbes sans nuire à votre gazon.

Attention : l’application d’un herbicide sélectif ne doit pas être réalisé sur un gazon jeune (moins d’un an).

Astuce : Certains engrais longue durée contiennent un désherbant sélectif.

Ils permettent de lutter contre les mauvaises herbes pendant 2 à 3 mois (engrais à libération prolongé).

La fertilisation

Pour être verdoyante, la pelouse a besoin d’éléments nutritifs. La fertilisation consiste à modifier les propriétés physiques, chimiques et biologiques du sol pour apporter à votre gazon les éléments nutritifs que le sol n’est pas en mesure de lui donner. Autour de l’équilibre idéal NPK 4.1.2, l’apport de fertilisant doit être modulé en fonction du type de gazon, des effets recherchés et des qualités de votre sol.

Pour un plan de fertilisation adapté, il est recommandé de réaliser une étude de sol par un laboratoire toutes les 2 à 4 années (Analyse de sol). Elle permet de quantifier les nutriments disponibles et de planifier la fertilisation pour l’année en cours.

Période

Nous vous recommandons 2 à 4 fertilisations annuelles de février à novembre. Privilégiez des engrais à libération prolongée qui apporteront à la plante les éléments nutritifs sur une période de 2 à 3 mois. Retrouvez les engrais ‘spécial’ gazon dans notre boutique en ligne (disponible en sac de 5 et 25 kg lien vers le menu « Engrais »). 

Les besoins de votre pelouse

L’idéal est d’utiliser le bon engrais au bon moment avec la bonne formule et à la bonne dose.

Un déséquilibre entre les éléments nutritifs, l’excès, le manque ou l’irrégularité dans l’épandage sont mauvais pour votre gazon.

Exemple d’unités fertilisantes (Kg par hectare) nécessaires à la santé de votre gazon :

  • N (azote) : 150 à 300 unités/ha/an
  • P2O5 (acide phosphorique) : 50 à 100 unités/ha/an
  • K2O (potasse) : 150 à 250 unités/ha/an

Les besoins annuels de votre gazon varient en fonction de nombreux facteurs comme les résultats de l’analyse de terre, la texture et la perméabilité du sol, le type de semence et les conditions climatiques. Il faut tenir compte des éléments nutritifs secondaires et des oligo-éléments (Fer, Cuivre, Manganèse…).

Comment procéder ?

Après avoir fait le choix de votre engrais, calculez la dose nécessaire au m² puis appliquer :

  • Pour les engrais liquides : à l’aide d’un pulvérisateur manuel ou électrique. Les engrais NPK hydrolubles ou water-solubles peuvent être utilisés en fertirrigation avec une pompe type dosatron.
  • Pour les engrais solides : à l’aide d’un épandeur à main ou à conducteur marchant. Peser la quantité nécessaire puis épandre sur la totalité de la surface. On préfèrera réaliser 2 passes pour une meilleure homogénéité de distribution.

Astuce : Un sol acide empêche votre gazon d’absorber les éléments nutritifs. Réalisez un test d’acidité du sol et épandre de la chaux si nécessaire afin d’augmenter le pH de votre sol. Enfin il est recommandé d’arroser légèrement après toute fertilisation.

Conseil France Gazon

Si vous voulez un résultat optimal, multipliez la fréquence d’application par 2 et diminuez les doses d’application par 2. De cette manière, vous aurez une stimulation constante de votre gazon. Vous pouvez également améliorer la distribution de votre engrais en utilisant une granulométrie mini. Vous multiplierez par 6-7 le nombre d’impacts/m² (voir les produits Mini season 4M et Mini Protect).

La tonte de votre gazon

La tonte est capitale car elle stimule le développement du système racinaire et permet d’obtenir un tapis végétal dense et homogène.

Respectez la règle du 1/3 : ne coupez pas plus d’un tiers de la hauteur de feuille et évitez de tondre en milieu humide.

Quelle fréquence ?

La tonte peut être réalisée toute l’année. La fréquence de tonte doit s’adapter à la croissance de votre gazon.

En période de croissance (printemps et automne) tondre 1 à 2 fois par semaine avec une hauteur de coupe de l’ordre de 4-5 cm. Inversement en période estivale, votre gazon rentre en repos végétatif : évitez de le stresser, une tonte toutes les 2 semaines suffit (hauteur de coupe de 7 à 8 cm).

Quelle tondeuse choisir ?

  • La tondeuse rotative permet une hauteur de coupe plus haute et moins de tontes. Ce sont les tondeuses les plus fréquentes car elles sont bon rapport qualité/prix. Portez une attention toute particulière à l’affutage de votre lame. Une lame mal aiguisée déchirera les feuilles : votre gazon mettra plus longtemps à cicatriser et il sera plus vulnérable aux maladies. Nous vous recommandons d’affuter la lame une fois par an.
  • L’herbicyclage consiste à laisser les rebus de tonte sur la pelouse. Pour cela, vous devez utiliser une tondeuse de type déchiqueteuse (ou mulching). Ainsi les rebus de tonte, découpés en petits morceaux, seront un excellent apport d’éléments nutritifs.
  • Le robot : il est la solution idéale et c’est de loin le plus efficace. Sur l’échelle de qualité de 1 à 9 (Grossi et al.2019), la note du gazon est 7,3 avec un robot de tonte contre 6,4 avec une tondeuse classique. Il transforme les résidus de tonte en engrais et tond votre gazon en permanence jusqu’à 12 heures par jour. Le gazon se développera mieux grâce au tallage. Silencieux et autonome, son seul inconvénient est son tarif : compter 2000 euros en moyenne installation comprise.

Conseil :

En présence de maladies, désinfectez les lames de votre tondeuse à la fin de l’utilisation.

l'arrosage de votre pelouse

Lorsqu’on pense arrosage du gazon, on doit répondre à 3 questions primordiales : quand arroser ? à quelle fréquence ? quelle quantité ?

Avant toutes choses, il est utile de dire qu’un beau gazon nécessite un arrosage automatique à haute pression. Si vous n’avez pas de tels équipements, faites appel à un professionnel pour l’installation : c’est une étape primordiale ! Les 2 marques les plus connues et reconnues sur le marché sont RAINBIRD et TORO .

Quand arroser ?

Évitez d’arroser par fortes chaleur ou grand soleil. On préfèrera arroser avant le lever du soleil ou lorsqu’il se couche. Le moment idéal est tôt le matin entre 4h et 8h et tard le soir à partir de 20 heures. Dans tous les cas et en particulier en période chaude, la surface de la terre doit être sèche en fin de journée. Un milieu humide est vecteur de maladies.

A quelle fréquence ?

La fréquence de tonte dépend de la profondeur des racines et de l’ancienneté de votre gazon. En cas de semis ou de sursemis, il faut arroser plusieurs fois par jour pour maintenir la surface du sol humide pendant 21 jours (jusqu’à la levée). Préférez des arrosages doux pour éviter le risque de ruissellement. Sur un gazon installé, nous vous conseillons d’arroser 2 fois par semaine pendant 30 minutes en moyenne. Si votre gazon a plusieurs années, les racines sont profondes alors vous pouvez vous contenter d’arroser une seule fois dans la semaine sur une durée de 1 heure par secteur d’arrosage.

Quelle quantité ?

Il est impossible dire qu’il faut arroser pendant ‘X’ minutes car la quantité d’eau nécessaire à votre gazon varie avec le climat, le type de terre, la variété et le stade de développement de la semence. Les besoins en eau d’une pelouse résultent de la différence entre les apports (pluie P et réserve du sol R) et la demande en eau (évapotranspiration ET et perte par drainage D) selon la formule :

Besoin en arrosage = (P+R) - (ET+D)

Pour rester en bonne santé, le gazon a besoin de 2,5 cm d’eau par semaine et jusqu’à 4 cm en période de sécheresse. Nous vous conseillons d’arroser 4 millimètres d’eau par jour en moyenne (soit 4 L/m²) et 6 mm d’eau par jour (soit 6L/m²) par temps sec et chaud. Munissez-vous d’un pluviomètre et regardez la quantité d’eau de pluie recueillie puis compléter jusqu’à ces objectifs.

Pour faire simple :

  • Arrosez le matin tôt : ne jamais arroser sous un grand soleil ni tard le soir.
  • Prenez en compte les précipitations de votre pluviomètre et visez l’objectif de 25 mm d’eau par semaine et 40 mm par temps sec et chaud.
  • Privilégiez un seul arrosage abondant par semaine sur gazon établi et plusieurs par jour après un semis.
  • La surface de la terre doit être sèche en fin de journée.
  • En cas de maladie, diminuez les apports en eau.

L'automne : moment ideal pour preparer l'hiver

En automne, on pense déjà au printemps suivant. C’est la période idéale pour préparer votre pelouse au stress de l’hiver afin de favoriser la  reprise et le verdissement au printemps suivant.

Chaulage

En présence de mousse ou d’un pH acide, réaliser un chaulage avec de la dolomie ou du carbonate de chaux.

Scarification - Défeutrage

Si vous n’avez pas eu le temps de le faire au printemps, profitez de l’automne pour faire respirer votre sol. Il est nécessaire d’éliminer la mousse et le feutre accumulé pendant l’année.

Effectuez une opération mécanique : scarification, décompactage ou défeutrage.

Le regarnissage

Avant de regarnir, niveler le sol en comblant les trous avec un terreau de qualité. Réalisez ensuite un semi généreux à l’aide d’un mélange de regarnissage.

La fertilisation

La fertilisation d’automne apportera à votre pelouse les éléments nutritifs pour passer l’hiver. Utilisez une formule adaptée comme un engrais à libération prolongée à forte teneur en potassium comme le GAZONPRO ‘Mini protect’ 

La tonte de fin d’année

Lorsque vous vous apprêtez à tondre votre pelouse pour la dernière fois de l’année, veillez à effectuer une tonte courte (maximum 5 cm). Ainsi, vous diminuerez le risque de maladies. 

Choisissez France Gazon pour l'entretien de votre pelouse !

Toute l’équipe FRANCE GAZON se tient à votre disposition pour répondre aux problématiques que vous pourriez rencontrer tout au long de l’année. Contactez-nous, nous serons ravis de vous aider !

0
0